Comment changer l’embrayage ? (Partie 1/2)

  • Difficulté : Difficulté Difficulté Difficulté
  • Durée : Durée Durée Durée
  • Outil : Outils Outils Outils

Le démontage de l’embrayage

Au cours de votre heureuse et longue histoire d’amour avec votre voiture, il y a de fortes chances pour que cette dernière vous réclame le changement de son embrayage. Cela peut aussi bien prendre la forme d’un simple remplacement du disque usé ou l’upgrade complète pour un modèle plus costaud… Bien plus que dans n’importe quel autre cas, l’aspect sécurité doit être votre première préoccupation, aussi bien lorsque vous serez sous la voiture qu’à son volant ! Nous allons donc voir dans cette première partie le démontage du système d’embrayage.

Le choix d’un embrayage est une affaire sérieuse.

A moins que vous optiez pour un renouvellement pur et simple du mécanisme d’origine, il vous faudra faire quelques recherches pour trouver le bon produit. Le premier critère à prendre en compte est la qualité de l’embrayage. De celle-ci dépendra directement votre sécurité ! Pas de compromis possible ici. Le volant moteur notamment est une pièce sensible (vous n’êtes pas obligé de le changer, mais lorsque la boîte est au sol, autant en profiter pour faire la totale !).
Il tourne à des régimes élevés et le moindre problème (mauvais positionnement, serrage approximatif, etc.) engendre des vibrations qui peuvent elles-mêmes entraîner jusqu’à la casse des éléments. Au mieux, on s’en sort avec une purée d’alu, au pire, avec de véritables blessures corporelles ! Assurez-vous ensuite que l’embrayage soit suffisamment costaud pour contenir la fougue de votre moulin et ne pas cirer à la pression de l’accélérateur. Comme toujours, qui peut le plus, peut le moins. Attention tout de même de choisir un produit qui corresponde à votre utilisation. Si vous avez le malheur d’installer un disque trois patins métallique non amorti alors que vous passez le plus clair de votre temps dans les embouteillages, attendez-vous à finir dans un hôpital psychiatrique !

Notez qu’il existe deux types d’embrayage :

les « poussés » (classiques) et les « tirés ». Avant toute intervention, soyez bien sûr de connaître le type du vôtre ! Les mécanismes tirés, que l’on retrouve souvent sur les Impreza ou encore les Lancer Evo, ont une procédure de démontage particulière qui demande notamment le désengagement de la fourchette afin de pouvoir retirer la boîte. Si l’on passe à côté de ce détail, on se retrouve à passer des heures à tirer sur la boîte comme un âne sans comprendre ce qui cloche !

Dans ce Tutoriel, nous avons recours à un pont élévateur. Cela s’éloigne quelque peu de l’esprit « fait-le comme un grand », mais il faut avouer qu’avec une boîte de vitesses longitudinale, c’est tout de même beaucoup plus facile ! Rappelons qu’il existe plusieurs garages en France qui vous permettent de louer des ponts, de l’outillage, etc. et même parfois d’être conseillé par un mécanicien ! Rassurez-vous il est tout à fait possible de déposer une boîte à l’aide de simples chandelles auto ! Prévoyez-en des suffisamment hautes et veillez à ce qu’elles soient solides et stables.

Démontage de l'embrayage étape par étape

  1. étape_0

    ETAPE 1

    Ajuster les bras du pont élévateur, ou mettre la voiture sur les chandelles (frein à main baissé).

  2. étape_1

    ETAPE 2

    Débrancher la batterie (dans notre cas, nous avons simplement désenclenché le coupe-circuit).    

  3. étape_2

    ETAPE 3

    Dévisser le pommeau.

  4. étape_3

    ETAPE 4

    Déclipser le support en plastique du soufflet de levier de vitesses.

  5. étape_4

    ETAPE 5

    Dévisser la pièce qui maintient le soufflet de protection en caoutchouc puis déposer le soufflet.

  6. étape_5

    ETAPE 6

    Retirer le second soufflet en caoutchouc. Ce dernier est maintenu à l’aide de colliers Rilsan ou métalliques. Prévoir de le remplacer car le caoutchouc est souvent en mauvais état.

  7. étape_6

    ETAPE 7

    Retirer l’anneau élastique (circlip) à l’aide d’une pince croisée

  8. étape_7

    ETAPE 8

    Déposer le levier de commande de boîte.    

  9. étape_8

    ETAPE 9

    Pour les véhicules d’origine, dévisser les supports d’admission afin d’éviter qu’ils soient détériorés lorsque l’on va incliner le moteur.    

  10. étape_9

    ETAPE 10

    Dévisser la vis de vidange sous la boîte. Une fois la vidange complète, nettoyer la vis et la remonter (serrage moyen car pas conique. Ne surtout pas forcer !).

  11. étape_10

    ETAPE 11

    Pulvériser du dégrippant sur les silentblocs de la ligne d’échappement pour faciliter la dépose de la ligne.  

  12. étape_11

    ETAPE 12

    Déposer la ligne d’échappement depuis la frontpipe (pulvériser du dégrippant sur les écrous et laisser agir avant de les démonter).    

  13. étape_12

    ETAPE 13

    Retirer l’arbre de transmission. Utiliser un levier solide (démonte-pneu par exemple) pour bloquer l’arbre et desserrer les écrous.

  14. étape_13

    ETAPE 14

    Débrancher les connectiques électriques de la boîte : capteur de vitesse, capteur de point mort et capteur de marche arrière.  

  15. étape_14

    ETAPE 15

    Dégager le faisceau électrique pour qu’il ne gène pas la dépose de la boîte.    

  16. étape_15

    ETAPE 16

    Déposer le récepteur d’embrayage (attention : ne surtout plus toucher la pédale d’embrayage à partir de ce moment !).  

  17. étape_16

    ETAPE 17

    Attention, les vis qui maintiennent la boîte n’ont pas toutes la même longueur ! Il est très important de ne pas se tromper lors du remontage. Repérer celles-ci à l’aide de numéros (inscrire le même numéro sur la tête de vis et sur la cloche de boîte).

  18. étape_17

    ETAPE 18

    Desserrer les vis de la cloche (douille de 14 et 17).

  19. étape_18

    ETAPE 19

    Retirer le support arrière de la boîte.

  20. étape_19

    ETAPE 20

    Reculer la boîte en la secouant légèrement (à partir d’ici, pour des raisons de sécurité, prévoyez l’aide d’une autre personne).

  21. étape_20

    ETAPE 21

    Lui faire faire un quart de tour horaire puis la sortir par la droite de la voiture.  

  22. étape_21

    ETAPE 22

    Astuce : Si vous avez du mal à sortir la boîte de vitesses, que celle-ci cogne contre le tunnel, etc., vous pouvez incliner très légèrement le moteur vers l’arrière en appuyant sur le bord du carter d’huile (et pas sur le carter d’huile lui-même !) à l’aide d’un petit cric et d’un morceau de bois par exemple. Quelques degrés suffisent pour faciliter l’extraction de la boîte. Faites très attention de ne pas faire perdre l’équilibre à la voiture !

  23. étape_22

    ETAPE 23

    Bloquer le volant moteur à l’aide d’un gros tournevis plat et desserrer progressivement les 9 vis de 12 qui maintiennent le plateau pression.

  24. étape_23

    ETAPE 24

    Faire levier avec un tournevis plat pour retirer le plateau pression.

  25. étape_24

    ETAPE 25

    Toujours en vous aidant d’un tournevis, desserrer les vis du volant moteur. Celles-ci sont généralement montées au frein-filet, prévoyez donc une rallonge !

  26. étape_25

    ETAPE 26

    Frotter légèrement la partie qui centre le volant moteur avec du papier de verre très fin (1000). En profiter pour contrôler l’état du joint à lèvre (joint SPI).

  27. étape_26

    ETAPE 27

    Nettoyer et dégraisser les puits avec du nettoyant frein, puis les souffler pour les sécher.  

  28. étape_27

    ETAPE 28

    A l’aide d’un Dremel ou d’une lame de scie à métaux, découper le palier bronze inséré dans le vilebrequin, puis le retirer en le déformant avec un petit tournevis plat (attention de ne pas endommager le vilebrequin).

  29. étape_28

    ETAPE 29

    Nettoyer l’emplacement de la bague avec du papier de verre très fin (1000). Retirer les résidus dans toute cette zone et dégraisser correctement.

  30. étape_29

    ETAPE 30

    Boîte de vitesses au sol, démonter la fourchette d’embrayage avec la butée. Retirer le circlip et nettoyer le tout.

  31. étape_30

    ETAPE 31

    Procédure pour démonter la butée de son support si vous n’avez pas de presse (celle-ci reste conseillée) : coincer la butée sur deux cales stables en métal.

  32. étape_31

    ETAPE 32

    Appuyer une douille sur le support de butée (son diamètre doit être inférieur à celui intérieur de la butée) et taper dessus avec un maillet.

  33. étape_32

    ETAPE 33

    Nettoyer consciencieusement le support de butée, la cloche de boîte et l’arbre primaire.

  34. étape_33

    ETAPE 34

    Retirer la protection en queue de boîte (un petit coup de maillet suffit) afin de pouvoir contrôler le joint à lèvre en sortie.  

  35. étape_34

    ETAPE 35

    Nettoyer le joint délicatement en veillant à ne pas faire pénétrer de saletés à l’intérieur de la boîte. Le remplacement du joint est fortement conseillé.

  36. étape_35

    ETAPE 36

    Réinstaller la protection en tapotant en cercle sur son pourtour.

  37. étape_36

    ETAPE 37

Les outils pour le changement d'embrayage

 Le changement d’embrayage demande d’être bien outillé ! Pensez à vous munir d’un bac de récupération d’huile usagée, d’un jeu de clefs plates, d’un gros tournevis plat (bien costaud), d’une clef dynamométrique, d’une brosse métallique, d’un maillet, d’une pompe à huile, d’un Dremel ou d’une scie à métaux, de nettoyant frein, de dégrippant, de chiffons propres, de papier de verre fin, et d’un coffret de douilles 1/2, des rallonges et des articulations, notamment pour accéder aux vis qui se trouvent au sommet de la cloche de boîte. La boîte de vitesses est lourde. Pour faciliter son extraction et éviter de vous blesser, pensez à vous munir d’un vérin support de boîte de vitesses (si pont élévateur) ou d’un cric sur roulettes (si voiture sur chandelles). Dans tous les cas, soyez bien sûr d’avoir avec vous un mécanicien qualifié pour ce genre d’opération !

outillage

Optez pour un huile de boite Motul Gear Competition 90W140 , spécialement formulé pour les boîtes et ponts à glissements limités fortement sollicités. En cas de doute, reportez-vous aux informations fournies par le constructeur (manuel du conducteur) pour déterminer le type d’huile à utiliser et la quantité nécessaire. ORECA propose également une large gamme d’embrayages renforcés dont les produits Sachs. Les plateaux pression de la célèbre marque se distinguent des modèles de série par un couple transmissible supérieur et une résistance accrue aux efforts. Ils sont spécialement conçus pour les Gr.A et Gr.N et se montent en lieu et place de l’origine.

Exemples d’affectation : Civic Type R, Integra Type R, S2000, Lancer (VII, VIII, IX), Impreza (GC, GD), 200SX S14, etc.
Pour toujours plus de choix, ORECA dispose également de sa propre marque et est distributeur officiel des produits AP Racing. Pour plus d’infos, ORECA et son équipe de vendeur-conseils vous attendent au 04.94.88.57.94. Et retrouvez tout ORECA 24h/24h sur www.Oreca-Store.com.

Article rédigé en collaboration avec Autoworks Magazine

 

Les produits nécessaires

N'OUBLIEZ PAS

    • jeu de clefs plates
    • gros tournevis plat (bien costaud)
    • clef dynamométrique
    • brosse métallique
    • maillet
    • pompe à huile
    • Dremel
    • scie à métaux
    • nettoyant frein
    • dégrippant
    • chiffons propres
    • papier de verre fin
    • coffret de douilles
    • cric roulant

     

Laisser un commentaire






*Champs obligatoires

  1. Said

    Bonjour je suis en Afrique et plus précisément au Gabon , c'est possible de faire les achats avec votre structure pour un Garage que nous avons au Gabon . 1. quelle sont les différentes formalité . 2. les frais de port etc.........

  2. Soumou

    très satisfait