Comment remplacer les silent blocs ?

  • Difficulté : Difficulté Difficulté Difficulté
  • Durée : Durée Durée Durée
  • Outil : Outils Outils Outils

Il se peut que votre véhicule, bien malmené sur pistes ou sur la route, ou tout simplement victime des outrages du temps, ait les articulations un peu fatiguées. C’est pour cette raison que nous vous proposons aujourd’hui un topo sur :

Le remplacement des silent blocs

Monter des pneus qui s’apparentent plus à de la glu qu’autre chose, des amortisseurs dont les combinaisons de réglages feraient pâlir de jalousie un ingé son, et passer des heures et des heures à tester différentes géométries, c’est bien ! Mais à quoi bon si vos silent blocs sont proches de l’agonie ?
Les contraintes dues au montage de pièces performance et à une utilisation sportive peuvent mettre à rude épreuve vos silent blocs d’origine. Ce qui a pour conséquences la modification de toute l’épure de suspension en appui et rend les réactions de l’auto floues.

Plusieurs types de silent blocs

 

Pour pallier à ce problème il existe plusieurs solutions : les silent blocs « poly » (polyuréthane), les silent blocs rigides (souvent PTFE) et enfin les bras rotulés. Pour une utilisation quotidienne et piste occasionnelle, nous vous conseillerons les versions « poly » beaucoup plus polyvalentes que les rigides et bras rotulés. Malgré tout, le polyuréthane affectera considérablement le confort de votre auto. Les versions rigides sont à utiliser sur un véhicule strictement voué à la piste et dont la coque aura été ressoudée au préalable. Il en est de même pour les bras rotulés qui feront l’objet d’un entretien régulier (si dispositif de graissage présent) et d’un contrôle périodique des jeux. Il est important de préciser que plus les silent blocs seront costauds, plus le comportement de l’auto sera pointu et demandera un temps d’adaptation.

A présent, quelques mots sur la marche à suivre. Pour enlever les caoutchoucs des bras, deux méthodes s’offrent à vous. Il est en effet possible de brûler purement et simplement les anciens silent blocs, ou vous pouvez vous contenter de les couper à l’aide d’une scie cloche au diamètre approprié. C’est cette dernière idée que nous avons retenu. Le caoutchouc brûlé étant très polluant et extrêmement nocif, assurez-vous de vous trouver dans un local bien ventilé ou en extérieur. Une fois cette étape passée, il ne reste « plus qu’à » enlever la bague extérieure du silent bloc de la pièce de train roulant concernée (ici, triangle inférieur arrière). Dans les garages, les professionnels se servent d’une presse, ici, nous avons utilisé une mini-perceuse, et un gros marteau.

Remplacer les silenblocs étape par étape

  1. étape_0

    ETAPE 1

    DEPOSE DES TRAINS :
    Mettre l’auto sur chandelles.

  2. étape_1

    ETAPE 2

    Déposer la roue et les étriers de frein.

  3. étape_2

    ETAPE 3

    Déposer les trains roulants concernés.

  4. étape_3

    ETAPE 4

    Et voilà le travail, tout de suite cela fait un vide.

  5. étape_4

    ETAPE 5

    DÉPOSE DES ANCIENS SILENT BLOCS :
    Fixer fermement la pièce concernée dans l’étau.

  6. étape_5

    ETAPE 6

    Pour la méthode thermique vous pouvez utiliser un brûleur à gaz ou un décapeur thermique (assez long en fonction du matériel utilisé).

  7. étape_6

    ETAPE 7

    Si vous utilisez la scie cloche, faites bien attention à employer un diamètre plus proche du canon (tube à l’intérieur du caoutchouc) que de celui de la bague extérieure au caoutchouc, afin de ne pas endommager la pièce de train concerné.

  8. étape_7

    ETAPE 8

    Voila ce que vous devriez obtenir à la fin de l’opération côté canon...

  9. étape_8

    ETAPE 9

    … et côté bague extérieure.

  10. étape_9

    ETAPE 10

    DÉPOSE DE LA BAGUE EXTÉRIEURE :
    A l’aide de la mini-perceuse, creuser une entaille dans la bague afin de l’affaiblir. ATTENTION ! Usiner suffisamment la pièce pour qu’elle ne soit pas trop difficile à extraire, mais n’allez pas trop profondément afin de ne pas entailler le triangle inférieur (dans notre cas).

  11. étape_10

    ETAPE 11

    Une fois la bague entaillée sur toute sa longueur, munissez-vous d’une douille au diamètre légèrement inférieur à celui de la bague.

  12. étape_11

    ETAPE 12

    A l’aide d’un gros marteau et d’une petite rallonge, chasser la bague.

  13. étape_12

    ETAPE 13

    Après quelques minutes d’efforts, voici ce que vous devriez obtenir.

  14. étape_13

    ETAPE 14

    Une fois la bague enlevée, utiliser une brosse métallique pour bien nettoyer l’intérieur de la pièce.

  15. étape_14

    ETAPE 15

    Bien graisser les nouveaux silent blocs.

  16. étape_15

    ETAPE 16

    Si certains s’enfilent à la main, d’autres peuvent réclamer plus de force pour les insérer. Dans ce cas utiliser l’étau comme une presse pour qu’ils trouvent leur nouvel emplacement.

  17. étape_16

    ETAPE 17

    Glisser maintenant le nouveau canon (après l’avoir généreusement lubrifié) dans le nouveau silent bloc de la même manière.

  18. étape_17

    ETAPE 18

    Et voilà le travail !

  19. étape_18

    ETAPE 19

    Répéter ces opérations pour tous les autres silent blocs.

  20. étape_19

    ETAPE 20

    REMONTAGE :
    Il ne vous reste plus qu’à procéder à l’étape de remontage. Les nouveaux silent blocs étant plus costauds, il est plus compliqué de les centrer dans la coque de l’auto. Vous pouvez utiliser un tournevis pour vous aider dans cette tâche parfois laborieuse.

  21. étape_20

    ETAPE 21

    Le principe de fonctionnement des silent blocs polyuréthanes diffère beaucoup des « OEM ». C’est pour cela que le positionnement des pièces avant le serrage importe peu, mais il est tout de même préférable d’y songer au moment de finaliser le montage.

  22. étape_21

    ETAPE 22

    Les silent blocs en forme de champignon (barres antiroulis, tirants de chasses) ne présentent pas de difficultés particulières, contentez-vous simplement de bien les lubrifier avant le montage.

  23. étape_22

    ETAPE 23

    Contrôler une dernière fois le serrage, et répéter l’opération pour le reste des trains roulants.

Pour ce tuto, nous avons utilisé des silent blocs « polyuréthanes » offrant un bon compromis entre confort, tenue de route et durée de vie.

1IMG_1426

L’outillage nécessaire n’est pas exceptionnel, vos aurez ici besoin d’une boîte à cliquets de qualité, d’un cric, de chandelles, d’un gros marteau (voire une massette), d’une mini-perceuse avec une fraise, d’une perceuse avec scie cloche ou brosse métallique (un décapeur thermique et du papier abrasif peuvent également faire l'affaire) et d’un étau de bonne facture.

Article rédigé en collaboration avec Autoworks Magazine

 

Les produits nécessaires

N'OUBLIEZ PAS

    • Mini-perceuse avec une fraise
    • Perceuse avec scies cloche ou brosse métallique
    • Étau
    • Gants mécano

Laisser un commentaire






*Champs obligatoires

  1. M

    Moi qui voulait remplacer mes silentblocks je vais m'aider de votre tuto qui tombe très bien.

  2. Matt

    Y a une autre solution pour sortir les silent blocs, qui est la plus simple : à la presse (quand on en a une à dispo)... C'est comme ça que j'ai fait les silent blocs des triangles et des tie bars de ma TT (remplacés par des PowerFlex). Pour les bras longitudinaux arrières, j'ai utilisé un kit d'extraction de roulements (cloche + plaque) avec une adaptation avec un axe de dimension adéquate, deux écrous et des rondelles épaisses.

  3. bernard

    bonjour merci, pour tout ce que j'ai pu apprendre sur votre site

  4. Jluc

    Bonjour Une question Qu'est-ce que vous en penser mon véhicule xtrail t30 à 226000 km de 01/2005 vaut mieux changer les 2 Silents bloc de triangle OU de changer le triangle complet avec la rotule incorporé NEUF (pour sortir le Silent bloc dans le triangle faut-il une Presse ) 1 petit Silent bloc 10€ 1 Silent bloc à 49€ Ou le triangle complet avec rotule incorporé à 110€ MERCI

  5. Christophe

    Bonjour, Faut-il graisser l'intérieur des silent blocs en polyuthérane sur une barre stabilisatrice. Cordialement Christophe

  6. Sean

    Bonjour je compte monter des poly blacks , mais je viens de lire que la coque devait être ressoudée , est ce vraiment obligatoire pour un usage sur route , mais avec un berceau renforcé ? Merci à vous

  7. Mathias

    @Sean : Il est recommandé de ressouder la coque pour le montage de silentblocs rigide. Les silentblocs POWERFLEX Poly Blacks sont certes plus rigide que les Poly "normaux" mais il n'est pas obligatoire de ressouder la coque pour ces silentblocs en polyuréthane.

  8. Daniel

    Bonjour. Quelle graisse conseillez-vous pour le graissage des silent blocs polyurethane ? Merci.

  9. Mathias

    @Daniel : Il faut utiliser une graisse très spécifique réservée uniquement au polyuréthane. Elle est généralement incluse lors de l'achat de silent blocs polyuréthane mais elle est très difficile à trouver seule, en dehors des fabricants de silent blocs. Il ne faut en aucun cas utiliser une autre graisse, qui pourrait engendrer une détérioration rapide du polyuréthane ou provoquer des couinements.